CHAPITRE 18

Pour l'instant, 2 versets sont actuellement disponibles pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

7.     Il les interroge donc à nouveau : Qui cherchez-vous ? Ils disent : Iéshoua‘ le Nazoréen.

 

 

  • Il les interroge donc à nouveau : Qui cherchez-vous : comme on peut le constater, le Mashiah leur repose la même question qu’au départ.

 

 

  • Ils disent : Iéshoua‘ le Nazoréen : comme on le sait, Rabbi Yeshoua de Natzeret était surnommé par le public Juif : le Nazaréen ; Yeshoua HaNotzri en hébreu. L’Apôtre Matityahou explique : il vint demeurer dans une ville appelée Natzeret, afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par les Prophètes : Il sera appelé Nazaréen. (Matityahou 2 :23).

 

COMMENTAIRE N°1

Matityahou fait certainement référence aux prophéties de Yeshayahou HaNavi comme il est dit : Puis un rameau sortira du tronc d'Yichaï et un rejeton naîtra de ses racines. L'Esprit de l'Éternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l'Éternel. (Yeshayahou 11 :1-2)

Dans ce cas précis, il est important d’expliquer pourquoi, il s’agit des prophéties de Yeshayahou HaNavi… En effet, dans ce verset, Matityahou prétend que Yeshoua a accompli une prophétie des Neviim et qu’en conséquence, le Mashiah sera appelé "le Nazaréen" [HaNotzri, en hébreu]. Or, lorsque vous cherchez la source de cette prophétie dans le Tanakh, vous n'en trouverez pas car elle n’existe pas ; du moins, elle n’existe pas d’un point vue purement littéral...

Matityahou est un Juif et parle comme un Juif ; c’est pourquoi, il fait une interprétation midrashique Juive d’un verset de Yeshayahou HaNavi.

Pour information, un Midrash est une méthode Juive d’interprétation qui cherche à répondre aux questions religieuses, pratiques et/ou théologiques en cherchant minutieusement les significations des mots, des phrases, des versets et/ou des thèmes dans les Écritures. Autrement dit, c’est une méthode herméneutique d’exégèse biblique. Or, longtemps réduit à une dimension folklorique et apparemment naïve, le Midrash connaît un regain d’intérêt lorsque des commentateurs redécouvrent derrière des exégèses apparemment extravagantes, plusieurs parallèles avec la Bible. 

Dans cet Évangile, comme nous l’avons dit, Matityahou utilise une méthode midrashique pour étayer cette déclaration : le Mashiah sera appelé le Nazaréen. En fait, la clé pour comprendre réside dans le mot "Natzeret" … En effet, le mot racine pour "Natzeret" est "netzer" ce qui signifie également la branche, le sarment ou dans d’autres versions, le rejeton comme c’est le cas dans Yeshayahou. Par conséquent, Matityahou relie le mot racine "netzer" au Mashiah, la "branche/sarment" d’Yichaï, du Roi David…

Puis un rameau sortira du tronc d'Yichaï et un rejeton naîtra de ses racines. (Yeshayahou 11 :1)

Un rejeton ou une branche, un "netzer" [lié au Notzri, au Nazaréen en français] naîtra des racines d’Yichaï… Le Mashiah Yeshoua est alors ce fameux "Nazaréen/Notzri" de la lignée de David et également celui qui vient de Natzeret ; voilà pourquoi Matityahou utilise cette prophétie de Yeshayahou pour parler du Rabbi. 

Voici, je ferai venir mon serviteur, le germe. (Zekharia 3 :8)

Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, où je susciterai à David un germe juste ; il régnera en Roi et prospérera, il pratiquera la justice et l'équité dans le pays. (Yrmeyahou 23 :5)

Dans ces deux versets précédemment cités, deux des Prophètes les plus célèbres d'Israël utilisent également le mot "branche/germe" comme titre pour parler du Mashiah. Cependant, dans ces versets, ils utilisent un mot différent pour branche/germe, il s’agit du mot "tzema’h" en hébreu … Or, il faut savoir que "netzer" et "tzema’h" sont synonymes ; ils signifient dans un sens, la même chose. Matityahou, en utilisant l'exégèse midrashique, relie le Mashiah à "netzer" et "tzema’h" ; tout cela également relié à la ville de Natzeret et au nom "Nazaréen/Notzri" attribué à Yeshoua… En réalité, l’Apôtre Matityahou dit à ses lecteurs que les Prophètes ont utilisé un code pour identifier le Mashiah dans le mot "netzer" ou "tzema’h" : une branche, un germe qui sortira de la lignée de David. En l’occurrence, il s’agit de Yeshoua, nommé le Nazaréen [HaNotzri]. 

À noter que l’expression "Rabbi Yeshoua de Natzeret" est aujourd’hui une façon vraiment Juif de l'appeler [le nom du Rabbi + une ville bien précise] comme c’est le cas chez les ‘habad lorsqu’il parle du "Rabbi de Loubavitch" ou encore chez Breslev avec "Rabbi Na’hman de Breslev" ou encore même chez les mitnagdim avec le "Gaon de Vilna" …

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

33.     Pilatus rentre donc à nouveau dans le prétoire. Il appelle Iéshoua‘ et lui dit: Toi, es-tu le roi des Iehoudîm ?

 

 

  • Pilatus rentre donc à nouveau dans le prétoire : le mot "prétoire" désigne une "salle d'audience" d'un tribunal.

 

 

  • Il appelle Iéshoua‘ et lui dit: Toi, es-tu le roi des Iehoudîm : Pilatus a demandé au Rabbi de Natzeret s’il était le Mashiah attendu par Israël ? Le concept du Mashiah dans le Judaïsme étant la représentation d’un véritable Roi, d’un homme politique agissant de ce monde concret… La description de Yeshoua dans les ֤Évangiles est en parfait adéquation avec ce schéma de pensée et par conséquent, celle-ci va à l’encontre de toutes les interprétations chrétiennes faisant de Jésus, un Roi uniquement dans le Ciel.