LES DIFFÉRENTES DOCTRINES DU ROMAN

LE VÉGÉTARISME

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous pouvons retrouver dans la littérature clémentine, des liens avec le végétarisme notamment lors des « agapes » pétriniennes ; le but étant principalement de « s’abstenir de la table des démons » et de veiller à consommer un régime alimentaire bien encadré comme il est dit : « Ne pas goûter de chair mortes, ne pas toucher au sang. » (Homélies 7, 4, 2). En effet, il est rapporté dans les Homélies que Pierre prend « uniquement du pain et des olives, rarement des légumes. » (Homélies 7, 6, 4)

 

Le Roman Pseudo-Clémentin évoque pour origine de ce régime, les débuts de la Création du monde eux-mêmes, décrits dans le Livre de la Genèse : « D.ieu dit : Voici que je vous ai donné toute herbe émettant semence, qui se trouve sur la surface de toute la terre, et tout arbre qui a en lui fruit d’arbre, qui émet semence : ce sera votre nourriture. » (Genèse 1 :29). En ces temps plus paradisiaques, les animaux eux-mêmes ne se mangeaient pas entre eux : « À toute bête sauvage, à tout oiseau des cieux, à tout ce qui rampe sur terre, à tout ce qui a en soi âme vivante, j’ai donné toute herbe verte en nourriture. » (Genèse 1 :30)

 

Certains y voient un nouveau combat contre Paul lequel a déclaré : « L’un, avec foi, mange de tout ; l’autre, faible, mange des légumes. » (Romains 14 :2) mais c’est oublié d’autres propos de Paul étant loin d’être contre le régime végétarien comme il est dit : « Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin. » (Romains 14 :21)