CHAPITRE 13

Pour l'instant, 1 verset est actuellement disponible pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

8.     Tous les habitants de la terre se prosternent devant elle, ceux dont le nom n’a pas été écrit, sur le volume de la vie de l’agneau égorgé depuis la fondation de l’univers.

 

 

  • Tous les habitants de la terre se prosternent devant elle : devant la bête, code spirituel utilisé par Yohanan.

 

  • ceux dont le nom n’a pas été écrit, sur le volume de la vie : le Livre de la vie.

 

  • de l’agneau égorgé depuis la fondation de l’univers : le Midrash Pesiqta Rabbati nous permet de mieux comprendre ce verset : le Saint Béni soit-Il commencera à discuter avec lui et lui dira : les péchés viendront bientôt sur toi comme un joug de fer et ils te rendront comme ce veau dont les yeux furent affaiblis. Et ils étoufferont ton esprit avec un joug et ta langue sera bientôt attachée à ton palais par leurs péchés. Le veux-tu ? (...) Si ton âme est troublée, j’enlèverai les malheurs dès maintenant. Le Mashiah lui dira : Maître des mondes, c’est avec joie et réjouissance en mon cœur que je l’accepte pour qu’aucun en Israël ne soit perdu et seront sauvés en mes jours, non seulement ceux qui vivent mais aussi ceux qui sont dissimulés dans la poussière ; seront sauvés en mes jours non seulement ceux qui meurent mais aussi tous ceux qui sont morts depuis le premier Adam jusqu’à maintenant ; et pas seulement eux mais aussi les morts nés et pas seulement les morts nés mais aussi ceux qui sont montés dans ta pensée pour être créés mais qui n’ont pas encore été créés. Si c’est ainsi, je le veux, si c’est ainsi, j’accepte le joug sur moi. (...) Concernant ce moment, David pleura et dit : Ma force se dessèche comme l’argile. (Téhilim 22 :15). Lorsque ce moment viendra, le Saint Béni soit-Il lui dira : Ephraïm, Mashiah, ma justice, tu l’as déjà accepté [cette souffrance] depuis les six jours du commencement et maintenant, ta douleur sera mienne. (Pesiqta Rabbati 161-162)

 

COMMENTAIRE N°1

 

Rabbi Na’hman de Breslev parle également de la souffrance du Mashiah depuis la Création du monde.

 

Il y a des niveaux d'intellect toujours plus élevés, jusqu'à ce que le temps soit complètement annulé. Par conséquent, le Mashiah, qui a enduré ce qu'il a enduré depuis la Création du monde et a souffert ce qu'il a souffert, après tout cela, D.ieu finira par lui dire : Tu es mon fils, je t’ai enfanté aujourd'hui. (Téhilim 2 :7). À première vue, cette question est très déroutante et étonnante. Cependant, tout cela est dû à la grande puissance de l'intellect du Mashiah. (Torah n°61 du Likouté Moharan II)