CHAPITRE 2

Pour l'instant, 2 versets sont actuellement disponibles pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

27.     Il leur dit : Le shabat est fait pour l’homme et non l’homme pour le shabat.

 

 

  • Il leur dit : Le shabat est fait pour l’homme : pour magnifier l’homme, pour lui accorder du plaisir, de l’abondance, du repos, etc... En gros, le Shabbat ne doit être un terrible joug pour l’homme mais au contraire, celui-ci doit lui donner une grande vitalité !

 

  • et non l’homme pour le shabat : il suffit simplement de regarder l’enseignement talmudique de Rabbi Yonathan ben Yossef pour mieux comprendre Yeshoua. En effet, Rabbi Yonathan ben Yossef a déclaré : Le Shabbat est une chose sainte pour vous, c'est-à-dire que le Shabbat a été remis entre vos mains et non pas vous entre les mains du Shabbat. (Yoma 85b)

COMMENTAIRE N°1

 

Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton D.ieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié. (Shemot 20 :8-11)

Plusieurs particularités font partie intégrante du Shabbat :

  • le Shabbat est repos : le Shabbat est un îlot de tranquillité loin du tourbillon du boulot, de l’anxiété, des difficultés et des tribulations, qui sont présents dans notre vie, au cours des autres jours de la semaine. Pendant environ 25 heures, le monde est arrêté : les pressions et les soucis de la vie matérielle doivent disparaître ! Il faudra couper notre implication avec ce monde et tourner notre attention vers notre famille, nos amis et surtout, vers notre âme !

 

  • le Shabbat est plaisir : le Shabbat, c’est une nourriture délicieuse ! Une table richement dressée, la lueur des bougies, des chants, etc… Apprécier le Shabbat au travers de la nourriture, la boisson et le confort est une grande mitsva !

 

  • le Shabbat est spiritualité : le Shabbat, c’est l’âme de la semaine ! L’observance de celui-ci garantit la bénédiction divine pour la semaine.

Ainsi parle l'Éternel : Prenez garde à vos âmes ; ne portez point de fardeau le jour du Shabbat et n'en introduisez point par les portes de Jérusalem. Ne sortez de vos maisons aucun fardeau le jour du Shabbat et ne faites aucun ouvrage mais sanctifiez le jour du Shabbat, comme je l'ai ordonné à vos pères. (Yrmeyahou 17 :21-22)

Le Shabbat est également un jour de sainteté, séparé et élevé au-dessus du reste de la semaine !  Le pouvoir et l'influence du Shabbat atteignent un effet considérable, lorsqu’il est accepté avec la émouna et pratiqué avec ferveur pour Hashem. Le Shabbat permet d’apporter la sim’ha et le shalom dans nos cœurs ; il chassera toutes les soucis et toutes les peines ! Le talmid du Mashiah doit prendre pendant le Shabbat de la force, de l’énergie, de l’espoir et chercher la bonheur par-dessus-tout !

 

Le Shabbat a été fait pour l'homme et non l'homme pour le Shabbat. (Marcos 2 :27)

Le Shabbat est véritablement notre meilleur allié dans la vie ; lors de cette journée, notre maison sera semblable au Gan Éden lui-même ! Alors nettoyons notre maison et portons nos plus beaux habits pour Shabbat, nos téfilots et nos louanges doivent surgir : ils exprimeront la la beauté de celui-ci !

En faisant du Shabbat tes délices, les désirs de ton cœur seront exaucés. (Shabbat 118a)

Le Shabbat détient une influence importante : il guérit les blessures et permet le dépôt des fardeaux pesants. En effet, le Rav Abahou nous a enseigné qu’allumer les bougies du Shabbat apportait du shalom dans nos âmes.  

Et les étrangers qui s'attacheront à l'Éternel pour le servir, pour aimer le nom de l'Éternel, pour être ses serviteurs, tous ceux qui garderont le Shabbat, pour ne point le profaner et qui persévéreront dans mon alliance, je les amènerai sur ma montagne sainte et je les réjouirai dans ma maison de prière ; leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples. (Yeshayahou 56 :6-7)

Le Shabbat détient également une signification spéciale : c’est l'un des piliers essentiels du peuple d’Israël ! Par cette journée sanctifiée, nous sommes fortifiés et spirituellement unifiés... Grâce aux bienfaits spirituels qui en découlent, rien ne pourra plus nous porter atteinte ! Toutes les forces du monde seront impuissantes pour percer la cuirasse du Shabbat, construite autour de nous. Un peuple qui donne fidélité au Shabbat ne s'éteindra jamais ! Dans le Judaïsme, on dit que si les croyants gardent le Shabbat, le Shabbat gardera les croyants… N’est-ce pas magnifique ?

Hashem a dit à Moshé : J'ai dans ma réserve de trésors, un cadeau précieux et il porte le nom de Shabbat. Je veux l'offrir au Am Israël. Va l’annoncer ! (Shabbat 10b) 

 

Le Shabbat est l’alliance éternelle entre D.ieu et Israël. Celui qui viole le Shabbat publiquement sera considéré comme un païen ; celui qui observe le Shabbat en l'honorant et en délectant cette mitsva, dans la mesure de ses capacités, recevra une récompense ici-bas, en plus de celle qui lui sera réservée dans le Olam Haba. (Le Rambam)

 

Cela m'attriste profondément de voir beaucoup de profanateurs du Shabbat... Plus grand est le nombre, plus grands les chagrins dans le monde et plus pénible la situation économique de tous... La raison, c’est le Shabbat car il est la source de toutes les bénédictions. Quand nous profanons le Shabbat, la bénédiction disparaît… Aussi, mes amis, chacun de vous doit observer la sainteté du Shabbat ; par cela, vous serez bénis par Hashem, le Maître du monde. D.ieu vous accordera tout le bien possible. En effet, D.ieu vous donnera la réussite dans toutes vos entreprises et vous serez heureux. (Rav Aaron HaLévi)

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

28.     Ainsi, le fils de l’homme est l’Adôn, même du shabat. 

 

 

  • Ainsi, le fils de l’homme : cela fait référence au Mashiah, selon la description du Livre de Daniel.

 

  • est l’Adôn, même du shabat : dans le même élan, le Zohar compare le Tsadik au Shabbat. (Zohar 3, 144b) et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle, Rabbi Nathan dans son Likouté Téfilot prie Hashem par l’intermédiaire des Tsadikim qui sont "entièrement jour de Shabbat" … (Likouté Téfilot 2 :13, Éditions Mayanot HaTsadik). Or, il est également enseigné dans le Likouté Etsot que pour ressentir et vivre la vraie sainteté du Shabbat, il est nécessaire d'aller passer le Shabbat en compagnie de Tsadikim dont la sainteté est immense. En effet, toujours selon le Likouté Etsot, les gens s'efforcent de passer le Shabbat en leur compagnie afin d’approfondir leur foi, qui est la perfection de toutes choses.