CHAPITRE 7

Pour l'instant, 13 versets sont actuellement disponibles pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

18.     Les adeptes de Iohanân lui annoncent tout cela. Iohanân appelle deux de ses adeptes.

 

 

  • Les adeptes de Iohanân lui annoncent tout cela : cela fait référence aux œuvres du Mashiah, sa renommée, ses enseignements, ses miracles, etc…

 

 

  • Iohanân appelle deux de ses adeptes : comme on le sait, Yohanan HaMatbil avait plusieurs talmidim comme il est dit : Les talmidim de Yohanan vinrent prendre son corps et l'ensevelirent. Et ils allèrent l'annoncer à Yeshoua. (Matityahou 14 :12)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

19.     Il les envoie à l’Adôn pour lui dire : Es-tu celui qui vient, ou bien en attendons-nous un autre ? 

 

 

  • Il les envoie à l’Adôn pour lui dire : cela fait référence au Rabbi.

 

 

  • Es-tu celui qui vient, ou bien en attendons-nous un autre : un autre Mashiah ? N’es-tu qu’un Tsadik ? Car selon la foi Juive, il est impossible que les promesses d’Hashem pour la rédemption du monde, ne s’accomplissent pas au travers du Roi Messie.

 

COMMENTAIRE N°1

Pourquoi Yohanan HaMatbil pose-t-il cette question au Mashiah ? En effet, elle parait étonnante au premier abord, par suite des nombreux témoignages que Yohanan HaMatbil avait rendus à la messianité de Yeshoua, notamment au moment de son immersion.

 

Aussi, craignant de voir une contradiction entre ces témoignages et cette question, un grand nombre d’interprètes chrétiens ont cherché de diverses manières à diminuer la portée de la démarche de Yohanan.  Pour certains, Yohanan HaMatbil avait pour but d’offrir à ses talmidim une occasion de voir le Mashiah, d’entendre ses enseignements, de s’attacher véritablement à lui comme Tsadik et comme Maître ; d’autres ont aussi pensé que Yohanan voulait pousser Yeshoua à des actions plus concrètes pour l’établissement de son règne.

 

En fait, les récits de Matityahou et de Loucas s’accordent en ceci : que la question de Yohanan fut provoquée par les miracles du Mashiah ; sans doute, Yohanan devait reconnaître, dans de telles œuvres, la main d’un Oint de D.ieu mais il restait tout un côté conquérant, encore non dévoilée de la facette du Mashiah ben David : le jugement qu’il devait exercer sur les Juifs corrompus, et sur le monde et sur lequel, il devait aussi établir le Royaume de D.ieu. Par conséquent, il ne serait pas faux de croire que Yohanan ait vécu un moment de doute où, peut-être, sentant la mort approcher, le Prophète souhaitait confirmer pour se soulager intérieurement, que la délivrance d’Israël était proche et prompte comme lui-même l’avait annoncé ; ou bien alors, il est également probable qu’il sentit malheureusement sa foi en Yeshoua ébranlée… Était-il véritablement le Mashiah ? Il n’est donc pas mis de côté la potentialité selon laquelle, Yohanan HaMatbil senti sa foi faillir par une forme d’impatience ou de découragement [étant emprisonné] et de là, cette question adressée au Mashiah. 

 

À noter malgré tout, que Yohanan ne conteste en aucun cas, la grandeur du Rabbi ; il reconnaît clairement que Yeshoua lui est supérieur et c’est d’ailleurs pour cela qu’il s’adresse directement à lui afin d’être éclairé sur les voies divines.

 

Certains ont objecté qu’un tel doute ne pouvait se produire chez Yohanan après l’épisode de la bat kol céleste et de l’immersion, dont il avait été témoin. (Matityahou 3 :13-17 ; Yohanan 1 :32-34). Or, n’est-ce pas le propre du doute, le propre d’Amalek, d’ébranler la certitude puisée dans nos convictions les plus profondes ? Rien de plus naturel et rien de plus conforme à l’expérience de tous véritables hommes de D.ieu.

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

20.     Les hommes arrivent et lui disent : Iohanân l’Immergeur nous envoie vers toi pour dire : Es-tu celui qui vient, ou bien en attendons-nous un autre ?

 

 

  • Les hommes arrivent et lui disent : cela fait référence aux deux talmidim de Yohanan. 

  • Iohanân l’Immergeur nous envoie vers toi pour dire : Yohanan HaMatbil ayant été informé dans sa prison de la renommée et des œuvres de Yeshoua, lui fait confirmer par l’intermédiaire de ses talmidim s’il est bien le Mashiah attendu ?

 

  • Es-tu celui qui vient, ou bien en attendons-nous un autre : les talmidim de Yohanan ont rapporté de façon exacte l’interrogation de leur Rabbi ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

22.     Iéshoua‘ répond et leur dit : Allez annoncer à Iohanân ce que vous avez vu et entendu: des aveugles voient, des boiteux marchent, des galeux sont purifiés, des sourds entendent, des morts se réveillent, et les humiliés reçoivent l’annonce.

 

 

  • Iéshoua‘ répond et leur dit : aux talmidim de Yohanan.

 

 

  • Allez annoncer à Iohanân ce que vous avez vu et entendu : le Rabbi en appelle au témoignage de ses œuvres et décrit celles-ci, comme étant l’accomplissement des prophéties messianiques.

 

 

  • des aveugles voient, des boiteux marchent : comme il est dit : En ce jour-là, les sourds entendront les paroles du livre et, délivrés de l'obscurité et des ténèbres, les yeux des aveugles verront. (Yeshayahou 29 :18) ou encore dans les Téhilim : L'Éternel ouvre les yeux des aveugles, l'Éternel redresse ceux qui sont courbés. (Téhilim 146 :8)

 

 

  • des galeux sont purifiés, des sourds entendent : comme il est dit : Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, s'ouvriront les oreilles des sourds. (Yeshayahou 35 :5)

 

 

  • des morts se réveillent, et les humiliés reçoivent l’annonce : comme il est dit : L'Esprit du Seigneur, l'Éternel, est sur moi car l'Éternel m'a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé pour proclamer aux captifs la liberté et aux prisonniers la délivrance. (Yeshayahou 61 :1) ou encore :  Alors je me mis à paître les brebis destinées à la boucherie, assurément les plus misérables du troupeau. (Zekharia 11 :7)

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

23.     En marche, homme qui ne trébuche pas à cause de moi !

 

 

  • En marche : le mot grec "makarios" est généralement traduit par "heureux" mais comme le montre Chouraqui, le véritable sens du mot nous permet de comprendre qu’en Yeshoua, nous devons désirer être "en marche" pour lui, pour son œuvre et le suivre constamment comme notre Tsadik et Rabbi. 

 

 

  • homme qui ne trébuche pas à cause de moi : cela fait référence au fait de trébucher, de tomber, de faillir devant un obstacle à cause de notre lien avec le Mashiah soit par le doute, le découragement, etc… comme il est aussi dit : Si quelqu'un vient à moi et s'il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et ses sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon talmid. Et quiconque ne porte pas sa croix et ne me suis pas, ne peut être mon talmid. (Loucas 14 :26-27) et il est également enseigné dans la ‘Hassidout Breslev : Quiconque veut aller dans le chemin de la vérité et se préoccuper vraiment de sa vie véritable doit être fort, être un soldat très courageux et se tenir comme un pilier de fer face à ceux qui l'en empêchent, et ne prêter aucune attention aux gens, que ce soit son père, son beau-père, sa femme ou les autres personnes qui mettent des obstacles sur son chemin et veulent l'éloigner du Tsadik authentique. (Rabbi Israël Dov Odesser) et aux Apôtres de déclarer dans le même élan : Souffre avec moi, comme un bon soldat du Mashiah Yeshoua. Il n'est pas de soldat qui s'embarrasse des affaires de la vie, s'il veut plaire à celui qui l'a enrôlé. (2 Timotheos 2 :3-4)

 

COMMENTAIRE N°1

La question que les talmidim de Yohanan viennent poser à Yeshoua nous montre une forme de découragement et de perplexité chez le Prophète ; celui dont il avait été le grand précurseur n'établissait pas le Royaume davidique et ne faisait, dans l’apparence extérieure, rien pour le délivrer de sa prison… Était-il réellement le Mashiah promis et attendu ? Rabbi Yeshoua lui répond par un message pointant le doigt sur sa défaillance [au niveau de sa foi].

Or, pourquoi Yeshoua pourrait-il être une occasion de chute ? Pourquoi parle-t-il ainsi ? En fait, tous les hommes, aussi grands soient-ils dans la Torah peuvent, malheureusement, en arriver à douter voire même à renier le Tsadik, abandonner l’appel de D.ieu à le suivre car comme on le sait, cet appel est extrêmement difficile [et notamment dans notre génération] … Pour cela, il suffit de regarder Shimon Kéfa, sa foi dans le Tsadik a dû fortement vacillée étant donné qu’il en est venu à renier et même a juré qu’il ne connaissait pas Yeshoua, et ce même après vu tous les miracles et après avoir entendu tous les enseignements de la Torah du Mashiah. Or, bien que sa foi s’est ranimée par la téchouva et la miséricorde d’Hashem, regardons celle de Yéhouda, elle s’est malheureusement éteinte complétement comme il est dit : Le Fils de l'homme s'en va selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l'homme par qui le Fils de l'homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme qu'il ne fût pas né. (Marcos 14 :21). Bien qu’il soit compté parmi les douze Apôtres les plus proches du Rabbi, Yéhouda l’a malgré tout vendu aux saducéens pour de l’argent. Puissions-nous être sur nos gardes ! 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24.     Les messagers de Iohanân s’en vont. Il commence à parler aux foules sur Iohanân: Qu’êtes-vous sortis contempler au désert ? Un roseau par le vent agité ?

 

 

  • Les messagers de Iohanân s’en vont : afin d’apporter la réponse du Rabbi.

 

 

  • Il commence à parler aux foules sur Iohanân : afin de témoigner de sa grandeur comme il est également dit :  Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Yohanan HaMatbil. (Matityahou 11 :11)

 

 

  • Qu’êtes-vous sortis contempler au désert : comme il est dit : En ce temps-là parut Yohanan HaMatbil, prêchant dans le désert de Judée. (Matityahou 3 :1)

 

 

  • Un roseau par le vent agité : cela fait référence aux hommes sans convictions, agités d’un côté comme de l’autre. Or, Yohanan HaMatbil s’est battu pour les siennes, les ayant reçues dans une connexion profonde avec Hashem.

 

COMMENTAIRE N°1

Les Apôtres nous ont également témoigné, tout comme le Mashiah, de la nécessité d’avoir des convictions profondes [en lien avec le Tsadik et sa Torah] et d’être affermis en elles comme il est dit : Afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction. (Éphésiens 4 :14) ou encore : Car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre. (Yaakov 1 :6)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

25.     Mais qu’êtes-vous sortis voir ? Un homme habillé de vêtements délicats ? Mais ceux qui vivent dans un vêtement somptueux et dans le luxe se tiennent à la cour.

 

 

  • Mais qu’êtes-vous sortis voir : pour entendre parler d’Hashem.

 

 

  • Un homme habillé de vêtements délicats : avec de beaux habits ? Or, au sujet de Yohanan HaMatbil, il est bien précisé : Yohanan avait un vêtement de poils de chameau et une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. (Marcos 1 :6) tout comme Elyahou HaNavi au sujet duquel le Tanakh témoigne : C'était un homme vêtu de poil et ayant une ceinture de cuir autour des reins. Et le Roi dit : C'est Elyahou, le Thischbite. (2 Melakhim 1 :8)

 

 

  • Mais ceux qui vivent dans un vêtement somptueux : en référence aux chefs non-Juifs, ils ont peut-être de beaux habits extérieurs témoignant de leur importance dans ce monde mais en réalité, ils sont complétement nus comme il est dit : Je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas. (Révélation 3 :18). Or, Yohanan avait de beaux habits intérieurs [et non extérieurs] témoignant de l’importance d’Hashem dans sa vie ; tout comme de nombreux Juifs, il en sera récompensé dans le Olam Haba.

 

 

  • et dans le luxe se tiennent à la cour : ces mots forment un contraste avec les renoncements de la vie de Yohanan HaMatbil en vue de se sanctifier pour Hashem, loin des délices et du luxe païen.

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

26.     Mais qu’êtes-vous sortis voir ? Un inspiré ? Certes ! je vous dis, et plus qu’un inspiré !

 

 

  • Mais qu’êtes-vous sortis voir ? Un inspiré : cela témoigne de la grandeur de Yohanan HaMatbil, étant donné qu’une foule le suivait afin d’en connaître davantage sur sa prophétie, sa kédoucha [sa sainteté] et son Rouah Hakodesh.  

 

 

  • Certes ! je vous dis, et plus qu’un inspiré : car Yohanan HaMatbil était le précurseur du Mashiah et aucun Prophète n’a jamais été désigné pour accomplir ce rôle, de façon aussi parfaite. En cela, Yohanan a reçu une part bien plus grande du Ciel. À ce sujet, il est également précisé dans les Évangiles : Je vous le dis en vérité, beaucoup de Prophètes et de Tsadikim ont désiré voir ce que vous voyez et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l'ont pas entendu. (Matityahou 13 :17)

 

COMMENTAIRE N°1

 

Selon nos Maîtres, la prophétie a cessé avec Malakhi, Hagaï et Zekharia. (Yoma 9b). Et qu'est-ce qui est davantage qu'un Prophète ? Un Sage, comme il est dit : Rabbi Avdimi de Haïfa enseigne : Depuis le jour où le Temple a été détruit, la prophétie a été retirée de chez les Prophètes et a été donnée aux Sages. Est-ce à dire qu’un Sage ne pouvait être un Prophète ? Voici ce qu’il faut comprendre : bien qu’elle ait été retirée aux Prophètes, elle ne l’a pas été aux Sages. Amémar enseigne : le Sage est supérieur au Prophète, ainsi qu’il est dit : Le Prophète a un cœur de sagesse. (Téhilim 90 :12). (Baba Batra 12a)

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

27.     C’est de lui qu’il est écrit : Voici, j’envoie mon messager devant tes faces. Il aplanira la route devant toi.

 

 

  • C’est de lui qu’il est écrit : dans les prophéties de Malakhi comme il est dit : Voici, j'enverrai mon messager ; il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son Temple le Seigneur que vous cherchez et le messager de l'alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l'Eternel des armées. (Malakhi 3 :1)

 

 

  • Voici, j’envoie mon messager devant tes faces : le Mashiah utilise cette prophétie de Malakhi afin de relier une nouvelle fois, Yohanan HaMatbil et Elyahou. En effet, comme on le sait, Yohanan dans un esprit de consécration intense, s’est élevé jusqu’à développer en lui de façon parfaite, l’Esprit d’Elyahou HaNavi et au sujet de cette prophétie de Malakhi, nos Maîtres l’attribuent également à Elyahou : Elyahou est appelé le messager de l'Alliance comme il est dit : Et le messager de l'alliance, dont vous vous réjouissez ; voici, il vient. (Malakhi 3 :1). (Pirké DeRabbi Eliézer 29 :18) ou encore : Les Sages ont établi qu'un siège d'honneur serait destiné à Elyahou, qui est l'ange de la Brit Mila [de l’Alliance] comme il est dit : Et l'ange de ma Brit. (Malakhi 3 :1) (Midrash Aggadah, Bamidbar 25 :13)

 

 

  • Il aplanira la route devant toi : pour Hashem, en annonçant le dévoilement imminent du Mashiah.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

28.     Je vous dis : Plus grand que Iohanân, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en est point. Mais le plus petit du royaume d’Elohîms est plus grand que lui.

 

 

  • Je vous dis : Plus grand que Iohanân, parmi ceux qui sont nés de femmes : à ce sujet, il est précisé dans l’Évangile de Toma : De Adam à Yohanan HaMatbil, de tous ceux qui sont enfantés de femmes, aucun n’est plus grand que Yohanan HaMatbil. (Toma, Loggion 46) excluant ainsi, dans les générations futures, plusieurs Maîtres d’Israël comme Rabbi Na’hman de Breslev, Rabbi Shimon bar Yohaï ou encore le Baal Chem Tov, etc…

 

 

  • il n’en est point : selon le Rambam, il existe bien évidemment, plusieurs différents niveaux de prophétie entre les Prophètes ; de même qu’en sagesse, certains Sages en dépassent d’autres. (Mishné Torah du Rambam, Yessodei haTorah, chap. 7)

 

 

  • Mais le plus petit du royaume d’Elohîms est plus grand que lui : selon les paroles du Rabbi, dans ce monde, toutes générations confondues jusqu’au Mashiah, Yohanan HaMatbil fut le plus grand Tsadik mais toujours selon ses paroles, dans le Royaume Messianique, le plus petit des Juifs atteindra un niveau encore plus grand que lui. 

 

COMMENTAIRE N°1

 

Le Radaq va également dans le sens de Yeshoua en comparant le niveau de prophétie des enfants d’Israël durant le Royaume Messianique avec celui de Moshé.

 

Les fils et les filles prophétiseront dans leur jeunesse comme Shmouel, et la prophétie viendra sur eux en songe, comme l’indique la mention des songes et des rêves à l’instar de la plupart des Prophètes comme il est dit : S’il existe parmi vous un Prophète, moi l’Éternel, je me révèle à lui par la vision : c’est dans un songe que je lui parle. (Bamidbar 12 :6) ; il existera, parmi eux, plusieurs degrés de prophéties à tel point que, peut-être, il y en aura parmi eux qui surpasseront la prophétie de Moshé Rabbénou, que la paix soit sur lui. (Radaq sur Yoël 3 :1)

 

En conclusion, selon le Mashiah et le Radaq, dans le Royaume Messianique, les enfants d’Israël atteindront un niveau de prophétie plus grand que celui de Moshé Rabbénou, le plus grand de tous les Prophètes et un niveau plus grand que celui de Yohanan HaMatbil, le plus grand de tous les Tsadikim.

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

33.     Oui, Iohanân l’Immergeur est venu, ne mangeant pas de pain, ne buvant pas de vin ; et vous disiez : Un démon est en lui !

 

 

  • Oui, Iohanân l’Immergeur est venu : pour propager un message de repentance au Am Israël.

 

 

  • ne mangeant pas de pain, ne buvant pas de vin : selon les normes modernes de notre génération, Yohanan serait un fou reclus, exclu et ultra-orthodoxe car comme on le sait, Yohanan avait un vêtement de poils de chameau, une ceinture de cuir autour des reins et se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. (Matityahou 3 :4). De plus, comme cela nous est également précisé, il s’est abstenu de vin tout sa vie (Loucas 7 :33) indiquant ainsi, qu’il était soumis à un vœu de naziréat.

 

 

  • et vous disiez : Un démon est en lui : sous-entendu, ce n’était pas un vrai serviteur d’Hashem. Or, Yohanan HaMatbil était un homme sérieux dans sa relation avec Hashem, il a cherché le Maître du monde de toutes ses forces de la même manière que tous les Prophètes Juifs avant lui.  

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

34.     Le fils de l’homme vient, mangeant et buvant ; et vous dites : Voici un glouton et un buveur, ami des gabelous et des fauteurs.

 

 

  • Le fils de l’homme vient : le Mashiah, en référence au titre messianique présent dans le Livre de Daniel comme il est dit : Je regardai pendant mes visions nocturnes et voici, sur les nuées des Cieux arriva quelqu'un de semblable à un fils de l'homme ; il s'avança vers l'Ancien des jours et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point et son règne ne sera jamais détruit. (Daniel 7 :13-14)

 

 

  • mangeant et buvant ; et vous dites : cela fait référence aux dirigeants Juifs corrompus de la génération du Second Temple, ayant rejeté le Tsadik de vérité.

 

Et les pharisiens et les scribes murmuraient, disant : Cet homme accueille des gens de mauvaise vie, et mange avec eux. (Loucas 15 :2)

 

 

  • Voici un glouton et un buveur, ami des gabelous et des fauteurs : comme si le Rabbi était un vulgaire pécheur… Or, le Baal Chem Tov nous enseigne que l'essentiel de la téchouva réside dans le fait de s’attacher aux grands Tsadikim. (L’attachement au Tsadik véritable, Éditions Keren Rabbi Israël)

 

Yeshoua, prenant la parole, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin mais les malades. (Loucas 5 :31) 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

35.     Mais la sagesse se justifie par tous ses enfants. 

 

 

  • Mais la sagesse : l’enseignement de Yeshoua est que tout homme doit rechercher le plus grand des Rabbis car plus l'homme est petit et plus il lui faut un grand Rabbi ayant une habilité telle qu'il pourra lui faire revêtir l'intellect suprême, c'est-à-dire la perception du Saint Béni soit-Il. En effet, plus le malade est faible, plus il lui faut le plus grand des médecins. (Torah n°30 du Likouté Moharan I)

 

 

  • se justifie par tous ses enfants : cela fait référence aux fruits de nos œuvres, de nos actions, etc… ces fruits sont également appelés nos enfants et doivent être remplis de sagesse divine. Dans ce précis, le Mashiah témoignage de l’importance de ses œuvres et de celles de Yohanan HaMatbil.