CHAPITRE 23

Pour l'instant, 3 versets sont actuellement disponibles pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3.     Pilatus le questionne et dit : Toi, tu es le roi des Iehoudîm ? Il lui répond et dit :  Toi, tu le dis. 

 

 

  • Pilatus le questionne et dit : Toi, tu es le roi des Iehoudîm : Pilatus a demandé au Rabbi de Natzeret s’il était le Mashiah attendu par Israël ? Le concept du Mashiah dans le Judaïsme étant la représentation d’un véritable Roi, d’un homme politique agissant de ce monde concret… La description de Yeshoua dans les ֤Évangiles est en parfait adéquation avec ce schéma de pensée et par conséquent, celle-ci va à l’encontre de toutes les interprétations chrétiennes faisant de Jésus, un Roi uniquement dans le Ciel.

 

 

  • Il lui répond et dit : Toi, tu le dis : d’une façon un peu détournée, Rabbi Yeshoua confirme bien être le Mashiah attendu par le Am Israël devant Pilatus. En effet, il est intéressant de noter que l’expression "toi, tu le dis" laisse planer quelque peu le doute sur sa royauté… Or, cela s’explique par le fait que Rabbi Yeshoua savait qu’il allait [et devait] mourir par décret divin, le peuple Juif n’ayant pas téchouva ; en conséquence, il ne l’a pas déclaré ouvertement à Pilatus pour ne pas accorder du crédit aux accusations Juives saducéennes : Si tu le relâches, tu n'es pas ami de César. Quiconque se fait Roi se déclare contre César. (Yohanan 19 :12).

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

21.     Mais ils crient et disent : Crucifie-le ! Crucifie-le !

 

  • Mais ils crient et disent : cela fait référence aux cohanim corrompus, aux magistrats et à une partie du peuple Juif. (Loucas 23 :13)

 

  • Crucifie-le ! Crucifie-le : tout le concept de la révolte contre le Tsadik est relatée dans la Torah, lorsque les fils de Yaakov se sont rebellés contre Yossef HaTsadik.

 

COMMENTAIRE N°1

 

Pour mieux relier les enseignements de la vie du Mashiah à Yossef HaTsadik, il sera vraiment intéressant d’étudier le Likouté Halakhot de Rabbi Nathan.

 

Chaque génération possède des Tsadikim de vérité. Cependant, il y a une vérité au-dessus des autres vérités car bien évidemment, les Tsadikim ne sont pas tous au même niveau. Et plus la grandeur et le niveau du Tsadik seront élevés, plus son degré de vérité sera assurément important et raffiné. L’important, étant la vérité ; si bien qu’il existe dans chaque génération, un Tsadik authentique incarnant le point de vérité commun à tous les autres Tsadikim. Cependant, les inversions et permutations maléfiques se renforçant, il devient très difficile de savoir où se trouve le vrai Tsadik. Car le plus souvent, le mal s’attaque aux Tsadikim eux-mêmes, insinuant en eux la discorde qui va les opposer au Tsadik de l’ultime vérité, symbole du point d’authenticité où tous les Tsadikim se rejoignent. Il leur semblera alors que ce Tsadik précisément a dévié, ‘hass véchalom, du droit chemin. Et de cela-même provient la querelle qui opposa les tribus à Yossef HaTsadik, au point que Yossef fut vendu comme esclave. Ainsi, de cause à effet, nos pères descendirent en Égypte et là-bas, ils devinrent esclaves. De même, la querelle du Roi Shaoul, qui poursuivit David, sans raison. (…) En effet, le Satan est capable d’introduire dans le cœur des Tsadikim qu’il est un devoir de harceler le Tsadik de vérité jusqu’à attenter à sa vie et qui parmi nous, est plus grand que les saintes tribus d’Israël, les enfants de Yaakov qui s’opposèrent à Yossef et le vendirent comme esclave. Ils regrettèrent leur acte amèrement, par la suite et Yaakov, leur père, les en réprimanda vivement. (Likouté Halakhot de Rabbi Nathan, Paracha Béréshit)

 

Selon le Likouté Halakhot de Rabbi Nathan, il y a une vérité au-dessus des vérités car tous les Tsadikim ne sont pas au même niveau… Par exemple, Yossef HaTsadik étaient au-dessus de tous les autres fils de Yaakov. Or, plus le niveau du Tsadik est élevé, plus les autres Tsadikim lui doivent une totale soumission. À combien de plus fortes raisons, lorsqu’il s’agit du Mashiah… Ainsi, dans un premier temps, il est assez aisé de suivre les paroles de Yeshoua concernant ce sujet ; en effet, notre Rabbi a déclaré être lui-même l’incarnation de la parfaite vérité. 

Yeshoua lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. (Yohanan 14 :6)

Comme nous l’avons également vu, selon les enseignements de Rabbi Nathan, le Satan cherche à attaquer les dirigeants eux-mêmes, insufflant en eux, la discorde contre le Tsadik, soit le véritable dirigeant d’Israël… Voici donc ce qui est caché dans la terrible dispute opposant Yossef et la génération de Yaakov Avinou !

Par conséquent, Yossef a été vendu comme esclave tout comme Yeshoua fut crucifié comme un renégat… Le sort du Tsadik étant lié au Am Israël, la génération de Yaakov fut contrainte d’être esclave en Égypte. Dans le même élan, le sort du Tsadik étant lié au Am Israël, la génération du Second Temple fut contrainte d’être esclave parmi Edom.

Comme Yeshoua s'en allait, au sortir du Temple, ses talmidim s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais il leur dit : Voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée. (Matityahou 24 :1-2) 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

36.     Les soldats aussi le bafouent. Ils s’approchent, lui offrent du vinaigre.

 

 

  • Les soldats aussi le bafouent : comme cela avait été prophétisé : Tous ceux qui me voient se moquent de moi, ils ouvrent la bouche, secouent la tête. (Téhilim 22 :7)

 

 

  • Ils s’approchent, lui offrent du vinaigre : comme cela avait été prophétisé : Ils mettent du fiel dans ma nourriture et pour apaiser ma soif, ils m'abreuvent de vinaigre. (Téhilim 69 :21).

 

COMMENTAIRE N°1

 

Voici une référence de la Torah Orale reliant le Mashiah au vinaigre.

 

Boaz parla à Routh du Roi Messie : Approche, approche du Royaume et mange de notre pain, c’est le pain du Royaume et trempes le dans le vinaigre, ce sont les souffrances du Mashiah comme il est dit : Et c’est pour nos péchés qu’il a été meurtri. (Yeshayahou 53 :5) (Routh Rabah 5 :6)