CHAPITRE 20

Pour l'instant, 1 verset est actuellement disponible pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


21.     Ils l’interrogent et disent : Rabbi, nous savons que tu parles et enseignes avec droiture. Tu ne portes pas les faces, mais tu enseignes la route d’Elohîms en vérité.

 

  • Ils l’interrogent et disent : Rabbi : comme on le sait, Rabbi Yeshoua était un Rav kasher de l’époque du Second Temple ; il serait extrêmement intéressant de le rappeler aux chrétiens ayant rejeté toute la Torah.

 

  • nous savons que tu parles et enseignes avec droiture : Rabbi Yeshoua était un Juif kasher, droit, juste, kadosh, etc… Un homme rempli de crainte divine et ayant atteint les sommets de la spiritualité.

 

  • Tu ne portes pas les faces : dans le sens, où Rabbi Yeshoua ne s’est jamais soucié de l’apparence ; le Mashiah ne cherchait qu’à révéler la gloire d‘Hashem.  

 

  • mais tu enseignes la route d’Elohîms en vérité : le véritable chemin pour se connecter au Maître du monde.

 

COMMENTAIRE N°1

 

D’après les termes du verset de Yeshayahou 2 :3 : "Il nous enseigne ses voies, pour que nous puissions suivre ses chemins" et l’on verra, à ce sujet, le Zohar, Tome 2, p. 215a et Tome 3, à la fin de la Paracha Kedochim, soulignant que le "chemin" a déjà été tracé par le Tsadik et que tous peuvent donc l’emprunter ; la "voie" est nouvelle et elle correspond à la forme du service de D.ieu qui est spécifique à chacun, en fonction des directives qui ont été données. Ainsi, l’attachement au Tsadik consiste à la fois à s’attacher à son enseignement et à le développer, dans le cadre de l’enseignement qu’il a délivré. D’après le verset de Yeshayahou 35 :8 : Là s’ouvrira une voie qui sera appelée la voie sacrée. Personne d’impur ne la franchira. Celle-ci est tracée par le Tsadik et il suffit donc de la suivre, sans s’en détourner, sans le moindre écart. (Tanya et commentaire, Iguérot Kodesh, chap. 27)