LES FÊTES : SHAVOUOT

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

LES FÊTES : SHAVOUOT

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INTRODUCTION

 

Date : le 6 Sivan, soit 50 jours après le début du Omer (qui débute le 16 Nissan, soit le lendemain du premier jour de Pessa’h).

 

Cette fête dure un jour en Israël, et deux jours en diaspora.

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RÉSUMÉ

 

Que signifie le terme « Shavouot » ? « Shavouot » signifie « semaines » puisqu’une semaine se dit « shavoua » et ceci, en référence aux 7 semaines (7 x 7 = 49 jours) séparant Pessa’h de Shavouot.

 

Shavouot est l’une des Chalosh Régalim, soit l’une des trois « fêtes de pèlerinage » instituées par la Torah au cours desquelles, il fallait se rendre au Temple de Jérusalem pour y faire des offrandes.

 

Shavouot marque aussi le début de l’été en Israël : chacun pouvait offrir au Temple les prémices, soit les premiers fruits de l’été (bikourim). Ces prémices provenaient des sept fruits d’Israël : le froment (blé), l’orge, le raisin, la figue, la grenade, l’olive et la datte. De ce fait, cette fête de Matan Torah (don de la Torah), est aussi appelée « ‘Hag Hakatsir » (Fête de la Moisson) et « Yom Habikourim » (Jour des premiers fruits).

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES BÉNÉDICTIONS POUR LA FÊTE 

 

Nous faisons la brakhah suivante, avant d'allumer deux bougies :

 

​« Baroukh ata Hashem Élokénou Melekh HaOlam,

acher kidéchanou bemitsvotav vetsivanou, léadliq ner shel Yom Tov »

« Tu es Source de Bénédictions, Hashem notre D.ieu, Roi du monde,

qui nous a sanctifiés par ses commandements et qui nous a ordonné d'allumer la bougie du Yom Tov »

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES HALAKHOTS

  • ​À la synagogue, au cours de Cha’harit, nous lisons les « Dix Commandements » et « Parachat Yitro » qui évoque le Don de la Torah.

 

  • Nous lisons également la Méguilat Routh (le Livre de Routh) qui raconte une partie de l'histoire d’une convertie, ancêtre du Roi David. De plus, cette histoire se déroule lors de la période des moissons de l'orge, soit durant le temps de Shavouot.

 

  • Une coutume également répandue est de veiller toute la nuit de Shavouot. On y étudie la Torah et l'on y fait certaines lectures propres à ce moment. La raison en est que le jour du « Don de la Torah », le peuple d'Israël fut réveillé par les sons du shofar (corne de bélier) au lieu de l'être par lui-même (pour pouvoir se préparer à ce grand jour). Afin de faire le tikoun de cette forme de paresse, nous privons nos yeux de sommeil.

 

  • Nous avons aussi la coutume de consommer en ce jour, des plats lactés pour plusieurs raisons :

 

  1. Pour symboliser la Torah qui est douce comme du lait.

  2. Et parce qu'Hashem nous donna en ce jour les lois de la kasherout. Or, nos ustensiles étaient inutilisables puisqu'ils avaient servi à cuir de la viande interdite en Égypte. En attendant de pouvoir les kashériser pour les utiliser, nous avons mangé des produits lactés (sans cuisson !).

  • Il y a également la prière du Yizkor : Certains lisent cette prière le matin à la synagogue en souvenir de leurs proches parents disparus, et chacun promet de faire un don à la tsédaka en leur faveur.  

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AUTRES INFOS

 

  • Pendant les jours de Yom Tov, les lois sont les mêmes que celles du Shabbat, excepté qu’il est permis d’allumer un feu à partir d’une flamme existante (allumée avant la fête) et d’effectuer certains travaux liés à la préparation d’un repas (okhel néfech). Il est également autorisé de porter des objets nécessaires pour la fête.

 

  • La fête de Shavouot est intimement liée à celle de Pessa’h. En effet, Pessa’h symbolise la libération physique du peuple d’Israël lorsqu’ils sont sortis d’Égypte tandis que Shavouot symbolise la libération spirituelle des Juifs. C’est aussi la raison pour laquelle, Shavouot est reliée à Pessa’h par le compte du Omer.

 

  • Chez les Séfarades, il est d’usage de commencer la lecture des Pirké Avot lors du premier Shabbat qui suit la fin de Pessa’h puis d’en lire un chapitre, à chaque Shabbat jusqu’à Shavouot pour se purifier.

 

  • Comment sont décorées les synagogues pour la fête de Shavouot ? Les synagogues sont généralement décorées de plantes et de fleurs pour rappeler la montagne du Sinaï.

 

  • David est né et est mort le jour de Shavouot, c'est pourquoi la coutume du peuple d'Israël est d'abonder, en ce jour, en lectures de Téhilim écrits justement par l'ancêtre même du Mashiah.