CHAPITRE 6

Pour l'instant, 1 verset est actuellement disponible pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png
 

COMMENTAIRES 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

14.     Oui, nous l’avons entendu dire que Iéshoua‘ le Nazoréen détruira ce lieu et changera les coutumes que Moshè nous a transmises. 

 

 

  • Oui, nous l’avons entendu dire : comme cela est précisé dans les Écrits Nazaréens, les témoignages étaient tous faux… Ainsi, tout celui qui pourrait penser que le Mashiah a "aboli la Torah" est soumis, dans un sens, à l’esprit de ces faux témoins. En effet, le Rabbi a déclaré "ne pensez pas que je sois venu pour abolir la Torah" (Matityahou 5 :17) et ces faux témoins disent : Nous l’avons entendu dire qu’il allait changer les coutumes de Moshé Rabbénou ; ce qui est une contradiction… Ces faux témoins ont mal interprété les propos de Yeshoua, causant, ainsi, leur propre perte.

 

 

  • que Iéshoua‘ le Nazoréen : en hébreu, on dit "Notzri" … Expression Juive plutôt travaillée, une sorte de mélange de "Natzeret" de "netser/le germe" et de "notser/le gardien de la Torah" … Quoi qu’il en soit, tout ceci est un jeu de mot midrashique typiquement Juif.

 

Mais, ayant appris qu'Archélaüs régnait sur la Judée à la place d'Hérodès, son père, il craignit de s'y rendre et divinement averti en songe, il se retira dans le territoire de la Galilée, et vint demeurer dans une ville appelée Nazareth, afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par les Prophètes : Il sera appelé Nazaréen. (Matityahou 2 :22-23)

 

En effet, ce terme était d’ailleurs prophétisé par Yeshayahou au chap. 11.

 

Puis un rameau sortira du tronc d'Yichaï et un rejeton naîtra de ses racines. L'Esprit de l'Éternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l'Éternel. (Yeshayahou 11 :1-2)

 

COMMENTAIRE N°1

Il est important d’expliquer pourquoi, il s’agit de Yeshayahou HaNavi… En effet, dans ce verset, Matityahou prétend que Yeshoua a accompli une prophétie des Neviim et qu’en conséquence, le Mashiah sera appelé : le Nazaréen [Notzri]. Or, lorsque vous cherchez la source de cette prophétie dans le Tanakh, vous n'en trouverez pas car elle n’existe pas ; du moins, elle n’existe pas d’un point vue purement littéral...

En effet, Matityahou est un Juif et parle comme un Juif ; c’est pourquoi, il fait une interprétation midrashique Juive d’un verset de Yeshayahou HaNavi.

Un Midrash est une méthode Juive d’interprétation qui cherche à répondre aux questions religieuses, pratiques et/ou théologies en cherchant minutieusement les significations des mots, des phrases, des versets et/ou des thèmes dans les Écritures. Autrement dit, c’est une méthode herméneutique d’exégèse biblique. Longtemps réduit à une dimension folklorique et apparemment naïve, le Midrash connaît un regain d’intérêt lorsque des commentateurs redécouvrent derrière des exégèses apparemment extravagantes, plusieurs parallèles dans la Bible. 

Or, comme nous l’avons dit, Matityahou utilise une méthode midrashique pour étayer cette déclaration, que le Mashiah sera appelé : le Nazaréen [Notzri]. Voyons si nous pouvons suivre sa logique, même si nous n'avons pas été tous formés avec cette méthode d'exégèse biblique…

La clé réside dans le mot "Natzeret" … En effet, le mot racine pour "Natzeret" est "netzer" ce qui signifie également la branche, le sarment ou dans d’autres versions, le rejeton comme c’est le cas dans Yeshayahou. Ainsi, Matityahou relie le mot racine "netzer" au Mashiah, la "branche/sarment" d’Yichaï, de David…

Puis un rameau sortira du tronc d'Yichaï et un rejeton naîtra de ses racines. (Yeshayahou 11 :1)

Un rejeton ou une branche, un "netzer" [lié au Notzri, au Nazaréen en français] naîtra des racines d’Yichaï… Le Mashiah est alors ce "Notzri" de la lignée de David et est aussi, celui qui vient de Natzeret ; voilà pourquoi Matityahou utilise cette prophétie de Yeshayahou pour parler de Rabbi Yeshoua.

Voici, je ferai venir mon serviteur, le germe. (Zekharia 3 :8)

Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, où je susciterai à David un germe juste ; il régnera en roi et prospérera, il pratiquera la justice et l'équité dans le pays. (Yrmeyahou 23 :5)

Dans Zekharia 3 :8 et Yrmeyahou 23 :5, deux des Prophètes les plus célèbres d'Israël utilisent également le mot "branche" comme titre pour le Mashiah. Cependant, dans ces versets, ils utilisent un mot différent pour branche/germe, il s’agit du mot "tzema’h" en hébreu … Or, il faut savoir que "netzer" et "tzema’h" sont synonymes ; ils signifient dans un sens, la même chose. Matityahou, en utilisant l'exégèse midrashique, relie le Mashiah à "netzer" et "tzemach" ; tout cela également relié à la ville de Natzeret et au nom de "Notzri" qu’on attribue à Yeshoua… En réalité, l’Apôtre Matityahou dit à ses lecteurs que les Prophètes ont utilisé un code pour identifier le Mashiah dans le mot "netzer" ou "tzemach" : une branche, un germe qui sortira de la lignée de David. En l’occurrence, comme nous l’avons compris, il s’agit de Yeshoua, le Nazaréen [HaNotzri]. 

De toute façon, "Rabbi Yeshoua de Natzeret" est aujourd’hui une façon vraiment Juif de l'appeler [le nom du Rabbi + une ville bien précise] comme par exemple, chez les Habad pour parler du "Rabbi de Loubavitch" ou encore chez Breslev avec "Rabbi Na’hman de Breslev" ou encore même chez les mitnagdim avec le "Gaon de Vilna" …

 

 

  • détruira ce lieu et changera les coutumes que Moshè nous a transmises : de nos jours, Yeshoua est encore accusé d’avoir aboli la Torah, l’esprit de ses détracteurs demeurent encore dans le monde… Malheur au monde d’entendre de telles aberrations ! Et pour s’en convaincre pleinement, il suffit d’étudier les parole du Rabbi !

 

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la Torah ou les Prophètes ; je suis venu non pour abolir mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la Torah un seul yod ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l’une de ces plus petites mitsvot et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le Royaume des cieux mais celui qui les observera et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le Royaume des cieux. (Matityahou 5 :17-19)

Si tu veux entrer dans la vie, observe les mitsvot. (Matityahou 19 :17)

 

COMMENTAIRE N°2

Le Rav Elie Benamozegh est né à Livourne en Italie le 24 avril 1823, c’était un Rabbin orthodoxe connu pour être passionné par la Torah et le Judaïsme. En effet, il était professeur de théologie dans une école rabbinique de Livourne et était grandement respecté en Italie en tant qu’un des plus grands érudits Juifs.

Rabbi Benamozegh considérait le "Nouveau Testament" comme étant, sous un certain angle, un Midrash Juif comparable à la Aggadah du Talmud.

En effet, voici ses propos concernant Yeshoua.

Jésus n’a jamais voulu fonder une autre école ou une autre religion, il n’avait pas la moindre notion du mouvement religieux qui est venu à l’existence, bien plus tard en son nom… Lorsque qu’il a déclaré ces paroles, il n’était, en aucun cas, en train d’abandonner le Judaïsme. En réalité, Jésus ne prêche aucune doctrine étrange ou non familière, il s’aligne strictement avec les deux écoles principales pharisaïques. (Rav Elie Benamozegh)