CHAPITRE 23

Pour l'instant, 1 verset est actuellement disponible pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

6.     Paulos reconnaît qu’ils sont en partie des Sadouqîm et en partie des Peroushîm. Il crie au sanhédrîn : Hommes frères, moi, un Paroush, fils de Peroushîm, je suis jugé à cause de l’espérance et du relèvement des morts. 

 

  • Paulos reconnaît qu’ils sont en partie des Sadouqîm : des Sadducéens, dont une grande partie était corrompue et à la solde de Rome.

 

  • et en partie des Peroushîm : des pharisiens.  

 

  • Il crie au sanhédrîn : Hommes frères, moi, un Paroush, fils de Peroushîm : l’Apôtre Shaoul dit expressément qu’il est pharisien, fils de pharisiens et non qu’il fût pharisien ; il parle au présent ! On comprendra ainsi, aisément qu’Hashem a suscité le Mashiah et l’Apôtre Shaoul du mouvement le plus pieux d’Israël, soit du mouvement pharisien. Les connotations négatives du "pharisien" proviennent d’une lecture édomite et antisémite des Évangiles.

 

COMMENTAIRE N°1

Rabbi Yéhouda Aryeh mi-Modena, était un Rabbin vénitien, né le 23 avril 1571 ; il était très apprécié en Italie et reçut l’ordination pour être Rav en 1609.

Un jour, il entreprit de lire le "Nouveau Testament" en grec pour le comparer avec la Vulgate [la version latine du NT] et malgré son criticisme intrépide du christianisme, il démontra une certaine sympathie envers Jésus : À la fin de l’ère du deuxième Temple, il y avait différents courants dans le Judaïsme qui étaient en accord avec la Torah de Moshé mais qui différaient dans leurs interprétations des Écritures…Le Nazaréen choisit le meilleur et le plus juste de ces courants et suivit l’école pharisaïque ; non seulement, il croyait dans les Écritures Sacrées comme étant la Parole de D.ieu mais aussi dans la Torah Orale… Il a même dit qu’il serait plus facile pour le ciel et la terre de passer plutôt qu’une seule parole de la Sainte Torah ne passe. (Rabbi Yéhouda Aryeh mi-Modena)

 

  • je suis jugé à cause de l’espérance et du relèvement des morts : l’Apôtre Shaoul parle de Te’hiyat HaMétim. Comme on le sait, les Nazaréens ont accès à la résurrection des morts par le mérite de Yeshoua, déjà ressuscité.