CHAPITRE 2

Pour l'instant, 2 versets sont actuellement disponibles pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

5.     Car il n’a pas soumis aux messagers l’univers à venir dont nous parlons.

 

 

  • Car il n’a pas soumis aux messagers : aux anges et ceci correspond aux enseignements du Tanya : les anges sont qualifiés de "bêtes" et "d’animaux" comme il est dit : la face d’un lion sur la droite du char céleste et la face d’un bœuf à la gauche, etc… Les anges qui composent le char divin, portant le trône céleste, sont désignés par des noms d’animaux comme celui du lion et du bœuf. Pourquoi ? Car ils ne possèdent pas le libre arbitre, le pouvoir de choisir entre le bien et le mal dont l’homme est doué. Et leur crainte et leur amour de D.ieu sont naturels chez eux et n’ont pas besoin d’être engendrés par la réflexion, comme il est écrit dans le Raya Méhemna, Section Pinh’as : leur amour et leur crainte de D.ieu étant naturels et instinctifs, ils sont comparés à des animaux. C’est pourquoi la grandeur des Tsadikim est supérieure à la leur. (Tanya et commentaires, Likouté Amarim, chap. 39).

 

 

  • l’univers à venir dont nous parlons : cela fait référence au Olam Haba.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

18.     Oui, en ce qu’il a souffert lui-même, étant éprouvé, il peut porter secours à ceux qui sont éprouvés.

 

 

  • Oui, en ce qu’il a souffert lui-même : vaincre et combattre le Yetser Hara tous les jours est une grande souffrance qu’Hashem nous fait endurer en ce monde. Néanmoins, ceci est une grande bonté de l’Éternel car cette lutte contre le Yetser Hara nous permet de nous perfectionner et d’atteindre tous les sommets de la spiritualité.

 

 

  • étant éprouvé, il peut porter secours à ceux qui sont éprouvés : ayant été tenté lui-même dans ce qu'il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés ; en l’occurrence, l’Esprit du Mashiah nous permet de vaincre le péché.

 

COMMENTAIRE N°1

 

Les théologiens chrétiens aiment à dire que le Mashiah ne devait pas avoir de père car autrement, il aurait hérité de la nature pécheresse d’Adam…  Cette explication ne tient pas étant donné que la femme a également, participé à la faute et est, par conséquent, toute aussi souillée du péché que l’homme et qu’il n’est nulle part affirmé dans les Écritures, que la nature pécheresse se transmet exclusivement par le père… Or, l’Épître aux Hébreux reprend la tradition selon laquelle, Rabbi Yeshoua a été tenté (Hébreux 2 :18 ; 4 :15) …  Or, puisque, comme Yaakov HaTsadik nous l’enseigne, D.ieu ne peut être tenté par le mal (Yaakov 1 :13) ; cela nous permet de comprendre aisément que Yeshoua ne peut donc pas être D.ieu. Puisqu’il est impossible de tenter un être incapable de pécher, cela implique que Yeshoua possédait comme le reste des hommes une nature pècheresse ou, dans le langage rabbinique, le yetser hara… C’est ce qui est indiqué au verset 17 du deuxième chapitre de cette Lettre.

 

En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères. (Hébreux 2 :17)

 

Dire cela concernant D.ieu, qui, selon Yaakov HaTsadik, ne peut être tenté par le mal, serait une forme de blasphème…  Ici, se présentent des difficultés qu'il n'est pas facile aux trinitaires et autres qui prétendent que Yeshoua est D.ieu de résoudre : D.ieu a-t-il ressenti de la tentation ? D.ieu s’est-il supplié afin que D.ieu délivre D.ieu de la mort ? D.ieu a-t-il exaucé D.ieu ? D.ieu, qui est parfait et omniscient, a-t-il besoin d’apprendre quoi que soit ?  Ce n’est pas tout.

 

Il est affirmé dans d’autres versets : après avoir été élevé à la perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel, D.ieu l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Malkitsedek. D.ieu a-t-il déclaré D.ieu "souverain sacrificateur" selon l’ordre de Malkitsedek. ?  D.ieu a-t-il élevé D.ieu à la perfection ? Il ne saurait clairement être question de D.ieu d'autant plus que seule une chose initialement imparfaite peut être rendue parfaite… D.ieu étant parfait de toute éternité, il n'est inexact et inapproprié de dire qu'il fut "élevé à la perfection" ...