LE CALENDRIER

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

LE CALENDRIER

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES MOIS DE L’ANNÉE

 

(NISTAET ‘HKTSA)

 

Voici les différents mois de l’année Juive :

 

1. Nissan

2. Iyar

3. Sivan

4. Tammouz

5. Av

6. Eloul 

7. Tishri

8. ‘Heshvan

9. Kislev

10. Tevet

11. Shevat

12. Adar (mois doublé lors des années embolismiques !)

 

Nous avons ainsi, « 12 » mois dans l’année Juive et « 13 » lorsque le mois d’Adar est doublé !

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES DATES LES PLUS IMPORTANTES

 

Vers l’an -586 : Destruction du Premier Temple de Jérusalem par Nevoukadnetsar au mois d’Av. Ce Temple avait été construit par le Roi Shlomo.

 

L’an 70 : Destruction du Second Temple de Jérusalem par Titus au mois d’Av. Le Temple avait été construit par Hérode.

 

  • MOIS DE NISSAN

 

14 Nissan : Taanit Békhorot, soit le « Jeûne des premiers-nés » (effectué la veille de Pessa’h).

 

15 Nissan : Fête de Pessah (Yom Tov), puis 5 jours de 'Hol Hamoed (du 16 au 20 Nissan) et de nouveau, Yom Tov Pessah (le 21 Nissan).

 

16 Nissan : Début du Compte de l’Omer (pendant 49 jours, le 50ème étant Shavouot !).

 

27 Nissan : Yom HaShoah.

 

 

  • MOIS D’IYAR

 

5 Iyar : Yom Ha’atzmaout, soit le « Jour de l'Indépendance d'Israël ». La date du calendrier grégorien est le 14 Mai 1948.

14 Iyar : Pessah' Cheni (le second Pessah’).

18 Iyar : Lag BaOmer (33ème jour du Omer et commémoration de la mort de Rabbi Shimon Bar Yohaï, un des plus Grands Maîtres de la Mishna et l’auteur du Saint Zohar).

 

  • MOIS DE SIVAN

 

6 Sivan : Fête de Shavouot (et fin du compte de l’Omer débuté le 16 Nissan !).

 

  • MOIS DE TAMMOUZ

 

17 Tammouz : Jeûne pour commémorer la brèche de la muraille de Jérusalem, soit après le siège de Nevoukadnetsar. Autrefois, en cette sombre journée, Moshé a également brisé les premières Tables de la Torah.

 

  • MOIS D’AV 

 

9 Av : Ticha Béav, Jeûne pour la commémoration du Premier et du Second Temple de Jérusalem lesquels ont tous les deux été détruits le 9 Av. 

15 Av : Tou béAv (un des jours les plus joyeux de l’année Juive !). C’est lors de cette journée que les tribus ont été autorisées à se marier entre elles.

 

  • MOIS D'ELLOUL

 

1er Elloul : Les Séfarades commencent les « Séli'hot » (sauf Rosh 'Hodesh et Shabbat) afin d’obtenir le pardon divin.

25 Eloul : Début de la Création du monde.

 

 

  • MOIS DE TISHRI 

1er et 2 Tishri : Fête de Rosh Hoshanna (Yom Tov), et c’est également la « création » d’Adam Harichon.

du 1er au 10 Tichri : Période des « Dix Jours du Repentir » entre Rosh Hoshanna et Yom Kippour.

 

3 Tichri : Jeûne de Guédalia (dernier Gouverneur de Judée, assassiné par un certain Yichmaël).

9 Tichri : Coutume des Kapparot.

10 Tishri : Fête de Yom Kippour (Yom Tov).

15 Tishri : Fête de Soukkot (Yom Tov) puis 6 jours de 'Hol Hamoed, le 7ème jour étant appelé « Hoshanna Rabah ».

22 Tishri : Chemini Atsérét (Yom Tov), Sim’hat Torah en Israël (et non en France !).

23 Tishri : Sim'hat Torah en-dehors d’Israël.

 

 

  • MOIS DE KISLEV

 

25 Kislev : ‘Hanoukka, la Fête dure 8 jours (se termine le 2 ou 3 Tevet, en fonction du mois de Kislev s’il comporte 29 ou 30 jours !).

 

 

  • MOIS DE TEVET

 

10 Tevet : Jeûne pour commémorer le début du siège de Jérusalem par Nevoukadnetsar.

 

 

  • MOIS DE SHEVAT

15 Shevat : Fête de Tou Bichvat, appelé le « Nouvel An des Arbres ».  

 

  • MOIS D’ADAR

 

13 Adar : Taanit Esther, soit le « Jeûne d’Esther ».

14 Adar : Fête de Pourim (si année embolismique, la Fête est célébrée le second mois d'Adar !)

15 Adar : Fête de Pourim à Jérusalem (puisque la ville est entourée d'une muraille depuis l'époque de Yéhochoua).

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INFOS GÉNÉRALES

 

Chez les Juifs, les semaines commencent « le dimanche » et se terminent comme nous le savons, « le samedi », soit le jour du Shabbat.

 

Chaque « nouveau mois » commence avec la « nouvelle lune », appelé « Rosh Hodesh ».

 

Les habitants d'Eretz Israël ne célèbrent qu'un seul jour de Yom Tov, à l'exception de Rosh Hashana (1er Tishri + 2 Tishri) qu'ils célèbrent également durant deux jours.

 

Is'hou 'Hag : c'est le jour qui suit un Yom Tov. On ne jeûne pas en ce jour, et on a coutume de manger et de boire un peu mieux que durant les jours profanes.

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES QUATRES JEÛNES

 

Il s'agit de jeûnes institués par les Neviim (les Prophètes) que l'on trouve dans Zekharia comme il est dit : « Ainsi parle l'Éternel des armées : Le jeûne du quatrième mois, le jeûne du cinquième, le jeûne du septième et le jeûne du dixième se changeront pour la maison de Juda en jours d'allégresse et de joie, en fêtes de réjouissance. Mais aimez la vérité et la paix. » (Zekharia 8 :19)

 

  • 17 Tammouz : de l'aube à la tombée de la nuit.

- en ce jour, les ennemis ouvrirent une brèche dans les murailles de Jérusalem,

- Moshé brisa les premières Tables de la Torah,

- un certain Apostomos s’est malheureusement permis de brûler un Sefer Torah,

- une idole fut dressée dans le Temple.

- le sacrifice permanent, appelé « le tamid » a cessé. 

  • 9 Av : du coucher du soleil à la sortie des étoiles du lendemain (comme Yom Kippour !).

- destruction du Premier Temple.

- destruction du Second Temple.

- l'interdiction d’hériter d’Eretz Israël à la suite de la faute des explorateurs.

  • 3 Tishri : de l'aube à la tombée de la nuit.

- ce jour a été tué Guédalia, qui était le « Gouverneur de Judée ».

 

  • 10 Tevet : de l'aube à la tombée de la nuit.

- début du siège de Jérusalem.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

LES TROIS SEMAINES DE DEUIL

 

La période « des trois semaines » de deuil, appelé « Ben HaMetsarim » se situe du « 17 Tammouz au 9 Av ». De nombreux malheurs ont eu lieu durant cette période puisqu’elle s’est tragiquement conclue avec la destruction de nos deux Temples.

Différentes coutumes sont ainsi, suivies pour ce deuil :

 

  • du 17 Tammouz à Rosh 'Hodesh Av : durant ces trois semaines, on évite les fêtes et les réjouissances (pas de musiques, ni de danses !). Malgré tout, nous avons quand même le droit de chanter (mais sans instruments !). Il faut aussi être plus prudent que d'habitude et éviter toute situation pouvant présenter un risque, car cette période n'est pas propice au peuple Juif.

 

Pour les ashkénazes : Durant cette période, les ashkénazes ne se coupent pas les cheveux, ni la barbe ; ils « interdisent » également les mariages.

 

  • de Rosh 'Hodesh Av à la semaine où tombe Tisha beAv : on réduit encore plus les réjouissances et on prend encore davantage sur soi, le deuil de Jérusalem. Nous n’écoutons toujours pas de musiques, et nous n’avons toujours pas le droit de danser. Qu’on soit sépharade ou ashkénaze, nous n’avons maintenant plus le droit de boire du vin, et de manger de la viande (à l'exception du Shabbat ou encore, du vin de la havdala !). Nous n’avons pas non plus le droit « d’acheter » au sens général, en vue d’un mariage après le 9 Av. 

 

Pour les ashkénazes : En plus de ces interdits, les ashkénazes ne se lavent pas à l’eau chaude, ne repassent pas leurs habits, et ne font pas non plus de lessive.  

 

  • La semaine de Ticha beAv : tous les interdits précédemment mentionnés s'appliquent également aux séfarades : soit de ne plus se laver à l’eau chaude (sauf pour un malade), ne pas repasser, ne plus faire de lessive, etc… avec en plus : interdit de porter un nouvel habit (sauf Shabbat), acheter de nouveaux vêtements/chaussures, ou encore aller à la mer. Nous n’avons plus le droit de nous raser, ou encore de se couper les cheveux.

 

Pour les ashkénazes : En plus de ces interdits, les ashkénazes ne se coupent pas les ongles et ne se lavent plus du tout (même à l’eau froide contrairement aux séfarades !).   

 

Les « trois semaines de deuil » se clôturent par le « jeûne du 9 Av », celui ayant les mêmes lois que Yom Kippour. En effet, ce jeûne commence au coucher du soleil et dure jusqu'au lendemain à la tombée de la nuit. On ne mange pas, on ne boit pas, on ne porte pas de chaussures en cuir, on ne se lave pas, et les relations conjugales sont interdites.

 

La veille de ce jeûne, vers la fin de l'après-midi, on prend un « repas de clôture » : ce repas est censé être composé de pain et d'un seul plat (l'usage est de prendre un œuf dur ou un plat de lentilles lesquels symbolisent le deuil !).

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES AUTRES JEÛNES DANS LE CALENDRIER

 

  • Le jeûne des premiers-nés,

 

En hébreu, il est appelé « le Taanit Békhorot », il est effectué la veille de Pessa'h (soit le 14 Nissan) et commémore la dixième plaie, soit lorsque les premiers-nés d’Égypte furent épargnés par le sang (de l’agneau et de la circoncision). De nos jours, la plupart des aînés ne jeûnent plus préférant plutôt faire place à une « séoudat mitsva », un repas de mitsva (par la conclusion d'un Traité du Talmud par exemple !).

 

  • Le jeûne d’Esther,

 

Le « Taanit Esther » se fait le 13 Adar, de l'aube à la tombée de la nuit et commémore les trois jours de jeûnes que les Juifs ont fait à l'époque d'Haman.

 

Pour information, lorsque le 13 Adar tombe un jour de Shabbat, le jeûne est repoussé au jeudi précédent (car le vendredi est nécessaire pour se préparer au Shabbat, et à la fête de Pourim à venir !).

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES SHABBATS SPÉCIAUX (ARBA PARACHIOT)

 

  • Parachat Sheqalim (Shemot 30 :11-16) : elle est lue le Shabbat précédent Rosh 'Hodesh Adar (ou le Shabbat Rosh 'Hodesh Adar). Celle-ci nous relate l'obligation nous incombant de payer « le demi-shekel » lequel servira pour l'achat des offrandes communautaires. À l'époque du Temple, cette taxe était versée durant le mois d'Adar.

  • Parachat Zakhor (Devarim 25 :17-19) : elle est lue le Shabbat précédent Pourim. Ce passage traite de l'éradication total d'Amalek, en rapport avec Haman lequel était un descendant de ce dernier.

 

  • Parachat Para (Bamidbar 19 :1-22) : elle est lue le Shabbat précédent la Paracha HaHodesh. Ce passage traite de la vache rousse, et sert de rappel pour se purifier avant Pessa’h.

 

  • Parachat Ha'hodesh (Shemot 12 :1-20) : cette Paracha est lue le Shabbat précédent Rosh 'Hodesh Nissan (ou le Shabbat Rosh 'Hodesh Nissan). Celle-ci traite du mois de Nissan puisqu’il est désigné comme « le premier mois de l'année », de la mitsva de faire Rosh Hodesh mais aussi des lois du korban Pessa'h.

 

  • Le Shabbat précédent Pessa'h est appelé en hébreu, le « Shabbat HaGadol » ; il existe différentes raisons à cette appellation :

 

1) La haftara de cette journée est située dans Malakhi, et contient le verset suivant : « Or, je vous enverrai Elyahou le Prophète, avant qu'arrive le jour d’Hashem, jour grand [hagadol] et redoutable ». (Malakhi 4 :5)

 

2) Il y eu autrefois, une guerre civile ce jour-là en Égypte. Les premiers-nés avaient compris qu'ils allaient périr et ont exigé de Pharaon qu'il libère le peuple d'Israël mais encore une fois, celui-ci refusa. Les premiers-nés égyptiens firent alors la guerre à l’armée de Pharaon, et beaucoup d’Égyptiens coupables d’atrocités contre les Juifs furent tués ce jour-là. Ce fut donc considéré comme un « grand miracle ».

 

3) Ce Shabbat est « grand » car les Rabanim « font de grands discours » sur les halakhots de Pessa'h.

 

On pourrait également rajouter « Shabbat Yitro » (le Shabbat juste avant Parachat Yitro !), « Shabbat Béréshit » (après Sim’ha Torah, lecture de la 1ère paracha du nom de Béréshit), « Shabbat Chouva » (entre Rosh Hashanna et Yom Kippour), « Shabbat Eikha/ ‘Hazon » (juste avant le jeune du 9 Av, il s’agit d’une vision et d’une prophétie de Yeshayahou) et « Shabbat Nahamou » (juste après le jeune du 9 Av, afin d’être consolé !).

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES MONTÉES DE LA TORAH

Voici le nombre de montées à la Torah, en fonction des différents offices :

 

  • Lundi et Jeudi matin, Shabbat après-midi, Yom Kippour après-midi, 'Hanoukka, Pourim et les jours de jeûnes : 3 MONTÉES

  • Rosh 'Hodesh et ‘Hol Hamoed : 4 MONTÉES

  • Yom Tov : 5 MONTÉES

  • Yom Kippour matin : 6 MONTÉES

  • Shabbat matin : 7 MONTÉES

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

LE HALLEL SELON LE CALENDRIER

 

Pour information, le Hallel est composé des Tehilim 113 à 118. Parfois, nous le récitons entièrement, et parfois non (nous parlons alors d’un « Demi Hallel »).

 

  • Nous récitons le Hallel complet : le premier jour de Pessa'h (ou les deux premiers en exil), à Shavouot, tous les jours de Soukkot et les huit jours de 'Hanoukka.

  • Nous récitons le Hallel abrégé : à Rosh 'Hodesh (sauf celui du mois de Tevet !) et les six derniers jours de Pessa'h.