CHAPITRE 1

Pour l'instant, 1 verset est actuellement disponible pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png
 

COMMENTAIRES 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

1.     Paulos, envoyé du messie Iéshoua‘ par le vouloir d’Elohîms, selon la promesse de vie, celle du messie Iéshoua‘,

 

 

  • Paulos : nom grec de l’Apôtre Shaoul.

 

 

  • envoyé du messie Iéshoua‘ : plus de précisions sont apportées dans la Lettre aux Galates, lorsque l’Apôtre Shaoul enseigne : Je vous déclare, frères, que l'Évangile qui a été annoncé par moi n'est pas de l'homme car je ne l'ai ni reçu ni appris d'un homme mais par une révélation du Mashiah Yeshoua. (Galates 1 :12)

 

COMMENTAIRE N°1

L’Apôtre Shaoul n’a pas reçu son autorité apostolique par l’autorité d’un homme mais bien plus, il n’a même pas été enseigné par les hommes concernant Yeshoua. En effet, selon ses dires, Shaoul n’a pas été enseigné du tout ; au contraire, le Mashiah lui a tout accordé par révélation divine…

Néanmoins, comme nous le savons, Shaoul était un grand érudit en Torah.

J’étais plus avancé dans le Judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d'un zèle excessif pour les traditions de mes pères. (Galates 1 :14)

De plus, comme nous le savons également, l’Apôtre Shaoul fut instruit aux pieds de Gamliel, un des plus grands Maîtres d’Israël.

Shaoul dit : Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie mais j'ai été élevé dans cette ville-ci et instruit aux pieds de Gamliel dans la connaissance exacte de la Torah de nos pères, étant plein de zèle pour D.ieu, comme vous l'êtes tous aujourd'hui. (Actes 22 :2-3)

La révélation de l’identité de Yeshoua accompagnée de cette éducation religieuse lui a donc totalement suffi pour comprendre et enseigner les principes de la Brit Hadasha. En effet, Gamliel détient une réputation dans la Mishna pour être l’un des plus grands Maîtres dans toutes les annales du Judaïsme.

Quand Rabban Gamliel l’Ancien est mort, la gloire de la Torah s’est éteinte et la pureté et l’abstinence ont disparu. (Mishna Sotah 9 :15) 

Gamliel l’Ancien était tant estimé qu’il reçut le titre de "Rabban" au lieu d’un simple titre de "Rabbi" : ce titre honorifique étant nettement supérieur.

Parmi les Mishnayot qui lui sont attribuées, citons : Prends-toi un Maître, éloigne-toi du doute et ne donne pas la dîme approximativement. (Pirké Avot 1 :16) 

Par l’intermédiaire de tout cette éducation, il n’est donc pas étonnant de voir un Shaoul complétement autonome ; le cas des autres Apôtres étant totalement différents car ils n’avaient forcément reçu d’instructions toraïques et faisaient partie, pour la plupart, du ‘am haaretz. 

Lorsqu'ils virent l'assurance de Kéfa et de Yohanan, ils furent étonnés, sachant que c'étaient des hommes du peuple sans instruction et ils les reconnurent pour avoir été avec Yeshoua. (Actes 4 :13)

La révélation messianique de l’Apôtre Shaoul est décrite dans le Livre des Actes.

Comme j'étais en chemin et que j'approchais de Damas, tout à coup, vers midi, une grande lumière venant du ciel resplendit autour de moi.  Je tombai par terre et j'entendis une voix qui me disait : Shaoul, Shaoul, pourquoi me persécutes-tu ? Je répondis : Qui es-tu, Seigneur ? Et il me dit : Je suis Yeshoua le Nazaréen, que tu persécutes. Ceux qui étaient avec moi virent bien la lumière mais ils n'entendirent pas la voix de celui qui parlait. Alors je dis : Que ferai-je, Seigneur ? Et le Seigneur me dit : Lève-toi, va à Damas et là on te dira tout ce que tu dois faire. (Actes 22 :6-10)

En se dévoilant dans sa gloire céleste, le Mashiah Yeshoua a pleinement convaincu Shaoul de l’erreur dans laquelle, celui-ci était... Son apparition a jeté le futur Apôtre dans une crise physique et morale, totalement hors du commun ; la transformation qui s’en suivie eut pour conséquence une transformation totale de ses idées et elle produisit l’Évangile qu’il s’efforça d’annoncer tout au long de sa vie.

Par suite de cette grande révélation initiale, le Seigneur accorda également à Shaoul, dans le cours de son ministère apostolique, plusieurs autres révélations directes, plusieurs visions prophétiques, etc…

Pendant la nuit, Shaoul eut une vision : un Macédonien lui apparut et lui fit cette prière : Passe en Macédoine, secours-nous ! (Actes 16 :9)

La nuit suivante, le Seigneur apparut à Shaoul et dit : Prends courage car, de même que tu as rendu témoignage de moi dans Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage dans Rome. (Actes 23 :11)

Comme cela a été évoqué plus haut, l’Apôtre Shaoul était un homme grandement inspiré par le Rouah Hakodesh.

De retour à Jérusalem, comme je priais dans le Temple, je fus ravi en extase et je vis le Seigneur qui me disait : Hâte-toi et sors promptement de Jérusalem, parce qu'ils ne recevront pas ton témoignage sur moi. Et je dis : Seigneur, ils savent eux-mêmes que je faisais mettre en prison et battre de verges dans les synagogues ceux qui croyaient en toi et que, lorsqu'on répandit le sang de Stephanos, ton témoin, j'étais moi-même présent, joignant mon approbation à celle des autres et gardant les vêtements de ceux qui le faisaient mourir. Alors il me dit : Va, je t'enverrai au loin vers les nations... (Actes 22 :17-21)

 

 

  • par le vouloir d’Elohîms : avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré. (Yrmeyahou 1 :5) ; depuis la Création du monde, Shaoul avait été consacré pour être l’Apôtre des non-Juifs ; le but étant de leur partager les bases de la Torah et de les attacher au Tsadik : car celui qui a fait de Kéfa l'Apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'Apôtre des non-Juifs. (Galates 2 :8).

 

 

 

  • selon la promesse de vie, celle du messie Iéshoua‘ : au travers du mérite du Tsadik comme il est enseigné dans les milieux ‘hassidiques, que le décès d’un Tsadik accomplit des merveilles jusqu’au fin fond de la terre ; il rachète les fautes de la génération, y compris celles qui ont été commises intentionnellement. (Tanya et commentaires, Iguéret Hakodesh, chap. 28)

 

COMMENTAIRE N°2

En effet, la promesse de la vie mentionnée ici par Shaoul est qu’Hashem a expié toutes nos fautes par l’intermédiaire du Mashiah comme il est aussi enseigné : Tout comme la vache rousse apporte l’expiation ; de même, la mort des Tsadikim apporte également l’expiation. Si la vache rousse a permis d’obtenir l’expiation de la faute la plus grave, celle du veau d’or ; combien la mort du Tsadik a, elle aussi, une valeur expiatoire particulièrement profonde. (Tanya et commentaires, Iguéret Hakodesh, chap. 28) ou encore : La mort des Tsadikim est comme Yom Kippour : elle apporte le pardon pour les péchés d'Israël. (Vayikra Rabah 20)