CHAPITRE 16

Pour l'instant, 1 verset est actuellement disponible pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1.     Quant à la collecte pour les consacrés, faites, vous aussi, comme je l’ai prescrit aux communautés de Galatie.

 

  • Quant à la collecte pour les consacrés : Rabbi Shaoul de Tarse parle de la mitsva du maasser, de la tsédaka ; une sainte coutume qui consiste à donner entre 10 % et 20 % de ses revenus aux plus nécessiteux [dans ce cas précis, cela devait être des Nazaréens]. Pour information, le Gaon de Vilna explique qu’en donnant 10 % de ses revenus à la tsédaka, nous avons la garantie d’être remboursé intégralement par D.ieu et en donnant 20%, nous avons la garantie de nous enrichir. (Kéter Roch 123). De plus, le seul domaine où nous avons la permission de "tester D.ieu" et vérifier si ses promesses divines vont se réaliser, c’est précisément dans le domaine du maasser. (Taanit 9a).

 

 

  • faites, vous aussi : suivez, vous aussi, les prescriptions du maasser et de la tsédaka ; la Torah et nos Sages enseignent explicitement : prélève le maasser, la dîme, afin que tu t’enrichisses ! Le ‘Hafets ‘Haïm nous a également partagé que lorsqu’on donnait notre maasser, c’est comme si on prenait Hashem comme "associé dans nos affaires" car on reconnait par là notre confiance en lui, qui nous le rend. Combien de témoignages incroyables on entend de gens qui ont donné leur maasser avec précision et qui ont vu de leurs yeux un retour divin incroyable…

 

 

  • comme je l’ai prescrit aux communautés : plusieurs communautés Nazaréennes étaient présentes en Galatie.

 

 

  • de Galatie : la Galatie est une région d'Anatolie [autour de l'actuelle Ankara en Turquie] dont le nom vient d'un peuple celte, appelé les Galates.