CHAPITRE 13

Pour l'instant, 3 versets sont actuellement disponibles pour ce chapitre.

a898170403d6c1e14f37a5cc4e582f1b.png

COMMENTAIRES 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

10.     Mais quand ce qui est parfait viendra, ce qui est partiel disparaîtra.

  • Mais quand ce qui est parfait viendra : l’Apôtre Shaoul fait référence à l’ère messianique avec le Mashiah, gouverneur du monde.

  • ce qui est partiel disparaîtra : en effet, nous serons dans l’abondance totale de la connaissance et de l’amour d’Hashem.

 

COMMENTAIRE N°1

Le Rav Hiyya bar Abba dit que le Rav Yohanan a dit : Dans leurs prophéties concernant la rédemption et la fin des jours, tous les prophètes ne prophétisaient que sur l'ère messianique mais en ce qui concerne le monde à venir, la récompense n'est pas quantifiable, comme il est dit : Aucun œil ne l'a vu, D.ieu, à part toi, qui le fera pour ceux qui l'attendent. (Yeshayahou 64 :3). (Sanhédrin 99a)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

12.     Oui, maintenant nous voyons dans un miroir, en énigme ; mais alors, face à face. Maintenant, je connais partiellement ; alors, je connaîtrai comme je suis connu.

  • Oui, maintenant nous voyons dans un miroir, en énigme : de façon floue, encore obscure [avec un écran].

 

  • mais alors, face à face : nous allons connaître un grand rapprochement avec Hashem.

 

COMMENTAIRE N°1

Nous pourrons nous inspirer des enseignements du Likouté Amarim pour mieux comprendre la pensée de l’Apôtre Shaoul.

Le Saint Béni soit-Il a donné à Israël la Torah, qui est appelée "puissance" et "force" car elle donne la "force " d’appréhender la révélation de la lumière de l’infini divin sans écran. Et il est écrit : Car œil dans œil ils verront, ce qui signifie que l’œil de chair verra de manière similaire à l’œil d’en haut, c’est-à-dire qu’il verra manifestement la révélation de la lumière de D.ieu. Et il est écrit : Le soleil ne sera plus pour toi la lumière du jour car l’Eternel sera pour toi une lumière éternelle. Cette lumière qui brillera dans le Monde futur sans écran pourra être appréhendée grâce à la Thora préalablement étudiée en ce monde. (Tanya et commentaires, Likouté Amarim, chap. 36)

 

Concernant les patriarches, leurs membres étaient tous soumis et unis à la volonté divine ; par le biais des mitsvot, il peut en être ainsi pour chaque Juif. Et dès lors que l’ensemble de l’âme vitale de la communauté d’Israël sera un char saint pour D.ieu, alors l’ensemble de la vitalité de ce monde-là, qui est à présent avant l’ère messianique, issue de la klipat noga, émergera alors de son impureté et de sa maladie et s’élèvera vers la sainteté pour être un char pour D.ieu, lorsque se révèlera sa gloire dans les temps messianiques. Et toute chair ensemble verra le divin et il brillera sur eux dans la splendeur majestueuse de sa puissance et la gloire de D.ieu emplira le monde entier. Et les Juifs verront œil dans l’œil, ce qui veut dire que l’œil de chair contemplera la vérité du divin de la même manière que l’œil d’en Haut comme lors du don de la Torah. Et par l’ascension de la klipat noga vers la sainteté, les trois klipot impures seront éradiquées et annulées complètement. (Tanya et commentaires, Likouté Amarim, chap. 37)

 

  • Maintenant, je connais partiellement : imparfaitement…

 

  • alors, je connaîtrai comme je suis connu : la connaissance d’Hashem sera manifeste.

 

COMMENTAIRE N°2

Nous pourrons nous inspirer des enseignements du Rav ‘Haïm Dynovisz pour mieux comprendre la pensée de l’Apôtre Shaoul.

Adam Kadmon est le prototype de la perfection qui doit être atteinte à la fin de l’histoire. Tout le processus qui dépend du temps, de nos mérites, etc… va s’arrêter et nous entrerons dans la dimension de l’Or Ein Sof, de la lumière infinie de la délivrance. On assistera à la lumière du retour, Or ’Hozer et tout va briller aussi fort que dans les premiers instants de la Création. Il y aura un jaillissement inattendu de nouvelles forces et l’on retrouvera toute la pureté du début. Se dévoilera, alors, une lumière qui ramènera le monde à ses origines. (Rav ‘Haïm Dynovisz) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


13.     Maintenant demeurent adhérence, espoir, amour, mais des trois, le meilleur, l’amour.

 

  • Maintenant demeurent adhérence :  du grec "pistis"…

Voici la définition du mot grec "pistis" :

  • la foi : adhésion totale de l'homme à un idéal qui le dépasse, à une croyance religieuse,

  • la conviction : état d'esprit de quelqu'un qui croit fermement à la vérité de ce qu'il pense tel une certitude,

  • la conviction ou confiance concernant la relation avec D.ieu et les choses divines,

  • la conviction que D.ieu existe, qu'il est le Créateur et Maître de toutes choses, celui qui pourvoit et qui accorde le salut éternel.

  • la conviction que Yeshoua est bien le Mashiah, à travers qui nous obtenons le salut éternel dans le Royaume de D.ieu,

  • la conviction forte d’une vérité,

Qu'il vous soit fait selon votre émouna. (Matityahou 9 :29)

 

  • espoir : du grec "elpis"…

Voici la définition du mot grec "elpis" :

  • espérance : sentiment de confiance en l'avenir, qui porte à attendre avec confiance la réalisation de ce qu'on désire,

  • espoir : fait d'espérer, d'attendre avec confiance la réalisation de quelque chose,

  • l’espérance selon laquelle le Nazaréen obtiendra la grâce divine et l'éternelle union avec D.ieu,

  • attente confiante dans le salut éternel.

Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l'affliction. Persévérez dans la prière. (Romains 12 :12)

 

  • amour : du grec "agape"…

Voici la définition du mot grec "agape" :

  • amour fraternel : sentiment partagé entre frères et sœurs.

  • affection : sentiment de tendresse envers quelqu’un.

  • bonne volonté : disposition à bien faire, à faire volontiers et avec plaisir.

  • bienveillance : disposition favorable à l'égard de quelqu’un.

  • charité : amour du prochain.

  • agapes : repas copieux et joyeux entre amis, festin.

Marchez dans la charité, à l'exemple du Mashiah, qui nous a aimés, et qui s'est livré lui-même à D.ieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. (Éphésiens 5 :2)

Voici également la définition du mot dérivé en grec "agapao" :

  • aimer : éprouver de l'amour, de la passion pour quelqu’un.

  • aimer dans le sens d’être content d'une chose, d'un objet.

Yeshoua lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton D.ieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. (Matityahou 22 :37)

En plus, voici également la définition du mot grec d’origine "phileo" :

  • aimer : éprouver de l'amour, de la passion pour quelqu’un.

  • traiter affectueusement ou avec bonté,

  • montrer des signes d'amour,

  • embrasser ou donner un baiser,

  • aimer faire quelque chose.

Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi. (Matityahou 10 :37) 

 

  • mais des trois, le meilleur, l’amour : selon l’Apôtre Shaoul, l’amour est bien plus grand que toutes autres choses…

 

COMMENTAIRE N°1

 

Il est aussi fort possible que l’Apôtre Shaoul fasse référence au concept d’ahava betaanouguim.

 

Il existe le niveau d’ahava rabba, de l’immense amour ; un amour qui dépasse même le niveau de l’amour ardent… C’est ce niveau d’amour qui est appelé dans les Ecritures "ahava betaanouguim" [un amour dans les délices] : cette amour consiste à se délecter dans le divin, avant-goût du Olam Haba puisque la récompense du monde futur réside précisément dans le délice de la perception du divin. (Tanya et commentaires, Likouté Amarim, chap. 9)